TEST DE NIVEAU
Selon vous, quel est votre niveau de Français ?
COMPREHENSION ORALE
1. Un coup d’œil sur la Provence !

Ecoutez l’émission « Un Coup d’œil sur la Provence » et cochez la/les réponses exactes.

Dans l’émission on parle :

Ecoutez une deuxième fois. Choisissez et cochez la case « Vrai », « Faux » ou « On ne sait pas »
correspondant aux affirmations suivantes.

(1) Le « midi » est la partie sud de la France
(2) La Provence est une région aux paysages très diversifiés
(3) A Marseille vivent des personnes de cultures différentes
(4) Marseille compte les plus vieux cafés de France
(5) Il n’y a rien de spécial à voir à Marseille
(6) En Provence, les trois villes principales sont : Arles, Aix et Marseille
(7) Dans la ville d’Arles on se déplace à cheval
(8) La Provence est une région classée au patrimoine mondial de l’humanité
(9) Toutes les villes de Provence ont été créées au 16 ème siècle
(10) Aix est réputée pour ses théâtres et ses écrivains
(11) De nombreux artistes et écrivains ont vécu à Aix
(12) La spécialité gastronomique d’Aix est le café des Deux Garçons
(13) La Camargue est une île
(14) En Camargue il n’y a que des parcs et des réserves

COMPREHENSION ECRITE 1: MARCEL PAGNOL UN ENFANT DU PAYS !
Lisez le texte suivant puis répondez aux questions ci-dessous :
 

1     Marcel Pagnol naît le 28 février 1895 à Aubagne,                       
       à quelques kilomètres de Marseille où il passe 
       toute son enfance et son adolescence. Il fait ses 
       études secondaires au Lycée Thiers, dans le 6ème
5     arrondissement de Marseille. Pendant les 
       vacances, son père loue une maison à côté du 
        petit village de La Treille, qui s’appelle La Bastide 
        Neuve. Cette maison inspirera de nombreux 
        romans. Fils d’instituteur, il se passionne très vite 
10    pour la littérature et fonde à 19 ans une revue 
         littéraire de lycéens « Fortunio ». En 1916, il 
        épouse Simonne Colin à Marseille avec qui il 
        aura 3 enfants : Jacques, Jean-Pierre et Francine. 
        La même année, il entre dans l’enseignement à 
15    Tarascon, Pamiers et à Aix. Nommé enseignant à 
        Paris quelques années plus tard, il écrit pendant 
        son temps libre des pièces de théâtre et devient 
        célèbre avec TOPAZE (1928) MARIUS (1929) 
        FANNY (1931). Mais le cinéma va le ramener en 
20    Provence. Dès les années trente, il crée à 
        Marseille, ses laboratoires puis ses studios de
        cinéma. Il se consacre alors à ce nouveau 
        moyen d’expression, produit et réalise plus 
        d’une vingtaine de films. Passionné de cinéma, 
25    il achète le « château de la Buzine » qui apparait 
        dans ses romans sous le nom de« Château de 
        ma mère », dans l’intention de créer une Cité du 
        cinéma dans la région. Après son divorce, il se 
        remarie avec Jacqueline Bouvier à qui il confiera 
30    plusieurs rôles dont celui de MANON DES
        SOURCES. Et en 1946, l’année de la naissance 
        de son fils Frédéric, il est le premier cinéaste élu 
       à l’Académie Française. Il termine sa carrière 
       cinématographique en 1955 pour des raisons 
35   personnelles. Après un bref retour au théâtre, il 
       rédige ses "SOUVENIRS D’ENFANCE", traduit du 
       Virgile et du Shakespeare, écrit un essai 
       historique sur le Masque de fer et commence à 
       travailler sur le dernier tome de ses souvenirs 
40   d’enfance, LE TEMPS DES AMOURS, qu’il ne 
       pourra pas finir. Il meurt à Paris le 18 avril 
       1974. 

(1) Marcel Pagnol est originaire de Provence

RÉPONDEZ AUX QUESTIONS SUIVANTES APRÈS AVOIR LU LA COMPRÉHENSION ÉCRITE 1

(2) Sa maison de vacances apparaît dans ses romans
(3) Marcel Pagnol est connu seulement en tant qu’écrivain
(4) Virgile a été une source d’inspiration pour Marcel Pagnol
(5) Marcel Pagnol et son père faisaient le même métier
(6) Marcel Pagnol a eu trois enfants
(7) Le château de La Buzine est situé près de Marseille
(8) Sa deuxième femme a joué dans ses films
(9) A partir de 1955, il se consacre uniquement à l’écriture de ses romans
(10) Il terminera son œuvre littéraire avant de mourir

COMPREHENSION ECRITE 2: CHANGER DE VIE, CAP AU SUD ?

1      Fuir la grisaille et le stress pour le soleil et la qualité 
        de vie. C’est le fantasme de ceux qui débarquent avec 
        enfants et bagages. Parfois, la chute est rude. Le Sud, 
        eldorado ou mirage ?
5      Du soleil, un cadre agréable pour leurs petits... Ils 
        cherchent dans le Sud un endroit douillet pour 
        construire leur « nid » Pas de chiffre exact mais ces 
        « héliotropes » (plante dont la fleur se tourne au 
        soleil) choisissent tout particulièrement Marseille, 
10    Aix-en-Provence, Montpellier qui constituent le trio 
        gagnant grâce à la mise en place du TGV, avec un 
        frémissement du côté de Toulouse et de Bordeaux. 
        « A chaque fois, c’est une ville moyenne, touristique, 
         patrimoniale, suffisamment grande pour qu’il y ait 
15     une activité économique, des cinés, des théâtres … 
         et à moins d’une heure d’une gare TGV constate Jean 
         Viard, sociologue, directeur de recherches CNRS au 
         Centre d’Etude de la vie politique française (...) Le 
         peintre Elise Oudin Gilles et son mari, coach sportif, 
20    ont choisi Marseille pour sa singularité avec San 
        Francisco où ils ont vécu huit ans. Marseille 
        également pour Nora Mekmouche, fondatrice de 
        l’association Cris Ecris : « C’est encore la ville des 
        possibles. Surprenante, multiculturelle et j’aime ça. 
25    Mais je n’oublie pas qu’il y a un creuset entre les 
        riches et les pauvres. » 
        Les éléments déterminants dans le choix de la région 
        d’habitation ? La nature pour 53% des personnes 
        interrogées et, pour 45% le climat, devant la 
30    proximité de la famille et le marché du travail ! « On 
        choisit l’endroit où il fait bon vivre et non plus 
        l’endroit qui apporte une sécurité, analyse Raphaël
        Lioger, sociologue et professeur à l’IEP d’Aix-enProvence. 
35    La star du revirement : Marseille. Ville typée, sans 
        concession, longtemps dénigrée, aujourd’hui 
        idéalisée. Après avoir perdu 10 000 habitants chaque 
        année, elle en récupère 8000 par an depuis quatre 
        ans. Plus de tempo métro-boulot-dodo, le Sud, c’est 
40    plutôt pédalo-boulot-apéro.
        Avec des petits extras comme la montagne (jamais 
        très loin), des villages pittoresques et des paysages à 
        rester « baba » toute une journée. Le sud, un havre 
        de calme et de volupté, peuplé de gens chaleureux, 
45    pour lesquels la famille reste sacrée. Une qualité de 
        vie qu’a tout de suite remarquée Myriam,                                                                      
        néoMarseillaise et avocate : « Dans mon cabinet, les 
        associés n’hésitent pas à décliner une réunion parce 
        qu’il y a la fête de l’école de leurs petits. En règle 
50    générale, ici, ceux qui ne profitent pas de cette 
        qualité de vie sont considérés comme des ploucs. »
        Le sud est synonyme aujourd’hui d’art de vivre. Mais 
        attention, l’envers du décor n’est pas toujours rose. 
        Quand on débarque avec des images merveilleuses 
55    plein la tête, le décalage est parfois brutal. A 
        commencer par le prix de l’immobilier. Même s’il 
        reste avantageux par rapport à celui de Paris, il a 
        flambé ces dernières années : jusqu’à 30% de 
        hausse, ce qui donne un coup dans l’aile au rêve de 
60    la maison avec jardin ! Deuxième surprise : le 
        boulot ! Même si on se prépare à faire une croix sur 
        une carrière et un salaire confortable, c’est le choc. 
        Autres points noirs ? Citons pêle-mêle un rapport au 
        temps qui demande beaucoup de patience, des 
65    autochtones pas toujours aussi chaleureux qu’on se 
        l’imaginait. Et des villes qui possèdent aussi leur 
        stress : « J’avais de Marseille des images d’Epinal, 
        idylliques, vie facile. Or les gens ont le klaxon collé  
        aux mains, on peut circuler difficilement avec une 
70    poussette car les voitures sont garées n’importe 
        comment, raconte Laure qui suit une formation 
        d’encadrement. En même temps, on ne regrette pas 
        à cause de la qualité de vie. Ici, les week-ends sont 
        de vrais week-ends car on déconnecte vraiment, et la 
75    gentillesse des commerçants est appréciable. On fait 
        un point en juillet. En tout cas, on ne partira pas 
        battus et … certainement pas pour retourner à 
        Paris ! »


                               (D’après un article du magazine Avantages.)
 

RÉPONDEZ AUX QUESTIONS SUIVANTES APRÈS AVOIR LU LA COMPRÉHENSION ÉCRITE 2

(4) Expliquez les expressions entre parenthèses dans leur contexte :

(7) Trouvez dans le texte les synonymes des mots et expressions suivant(e)s :

COMPREHENSION ORALE 2:LA LÉGENDE DE LA SARDINE
Vous écoutez une émission radio sur la légende de la Sardine (2 écoutes)

Ecoutez l’émission « Légende De La Sardine » et cochez la/les réponses exactes 

(1) Le document est :
(2) Le document parle :
(3) Les personnes interrogées :
(4) L’histoire raconte :
(5) L’histoire de la « sardine » est due à: